La liberté ne permet pas tout

En lisant un article sur Tux Planet quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre que divers logiciels libres se retrouvaient pollués par des adware-toolbars pas vraiment sympathiques…

En effet l’auteur de l’article annonce que le bien utile logiciel Notepad++  s’est retrouvé trafiqué. Pour ceux qui ne le connaissent pas, N++ est un éditeur de texte Windows, sous licence GPL, qui dépanne bien des programmeurs par son système de couleurs syntaxiques.

 

Bref un brave petit logiciel dans la veine de scite quoi… Jusqu’à présent N++ tournait sans soucis et sans ajouts mais il y a quelques jours, Don HO, son auteur, a fait une découverte assez déplaisante : son logiciel a été modifié. Si ces modifications s’étaient faites dans le respect de la licence GPL pas de problème mais il s’avère que  le site 01net d’ajouter à l’installeur une option pour proposer la barre d’outils de BFM TV. L’affaire pourrait s’arrêter là si d’autres logiciels libres sous licence GNU n’avaient pas été touchés. Rappelé par le site Tux Planet le soucis de genre de manipulations ce n’est pas uniquement l’argent que le site de download se fait sur le dos de l’auteur mais surtout la pollution informatique :

[quote style=”1″]Ce qui est vraiment gênant dans cette histoire, ce n’est pas vraiment le fait que 01Net génère beaucoup d’argent avec ce procédé, mais “la pollution” qu’il intègre dans les logiciels libres, qui à la base sont réputés pour être plus sûrs, avec un code source ouvert et propre ![/quote]

Ajoutons que cette pratique est également courante chez d’autres concurrents et sur la plupart des logiciels libres,  CNET.com, Download.Com, Softonic se font plaisir sur le coup, bravo à eux à une époque ou ACTA, HADOPI et autres parlent de droits d’auteur et de respect de l’oeuvre…

Depuis, Don HO a contacté l’équipe de 01net qui a accepté de remettre la version initiale de Notepad++ sans cette fichue barre malvenue…

Ce genre d’aventure a tendance à me foutre un poil en pétard car elle met à mal les logiciels libres de bien des manières…

1) Comment faire confiance au libre si ceux-ci sont fournis avec ce genre de saleté de barre pourriciel ?

2) Comment un auteur peut se motiver à fournir de petites perles comme N++ si on lui bouffe la laine sur le dos ?

3) Pourquoi opter pour du libre quand on voit le peu de respect pour les licence de type GPL ?

Au final j’en arrive à penser que désormais mon seul site de référence deviendra framasoft car je ne me retrouve plus dans les autres…

2 réflexions sur “La liberté ne permet pas tout

  1. Quoique, il faut aussi se méfier des bonnes paroles de Framasoft car ce sont un peu des intégristes libristes (arghh, la description et les commentaires noobesques de certains soft) 🙂 Pour récupérer un logiciel libre propre, il n’y a qu’à aller à la VRAI et SEULE source d’information : son site !
    Boycottez Firefox, il intègre un outil de recherche sponsorisé par Google 🙂

Les commentaires sont fermés.